Naissance

21 10 2010

L’association marocaine des anciens élèves de l’ENA adresse tous ses voeux de bonheurs à monsieur Khalid Mimouni à l’occasion de la naissance de la petite Lina. Tous nos voeux de bonheurs pour le papa et un prompt rétablissement pour la maman.





Election du nouveau bureau de l’AMAEENA

22 02 2009

Les anciens élèves de l’ENA se sont réunis pour renouveler leur bureau et annoncer le plan d’action pour l’année 2009.

Parmi les objectifs annoncés :

  • Organisation de deux forums sur des thématiques d’actualité.
  • Mise au point d’un plan de communication avec pour objectif de mieux faire connaitre les membres de cette association au Maroc.
  • L’organisation d’activités culturelles, sportives et sociales

Un plan d’action détaillé sera annoncé très prochainement par le nouveau bureau.

photo souvenir des membres de l'amaeena

photo souvenir des membres de l'amaeena (02-2009)

Les membres du nouveau bureau de l’association sont :

  • Président : M. Mohamed Doubi Kadmiri (René Cassin 2003)
  • 1er Vice-Présidente: Mme Fariada Loudaya (Cyrano de Bergerac1999)
  • 2ème Vice Président: M. Lahcen Bayti (Condorcet 1990)
  • Secrétaire Général : M. Khalid Mimouni (Cyrano de Bergerac 1999)
  • Secrétaire Général adjoint: M. Rafiq El Amrani (Valmy 1998)
  • Trésorier : M. Rachid Aouin (2005)

La configuration du nouveau bureau pourrait changer en fonction des nouveaux entrants.





Dernière minute

24 10 2008

Une convention de coopération entre le Ministère de l’Intérieur Marocain et l’ENA de Paris a été signée à Rabat, le 8 juin 2006 par Mr. Mohammed Sâad HASSAR, Wali Secrétaire Général et Mr. Antoine DURRLEMAN, Directeur de l’ENA. Ce projet vise principalement l’accélération du processus de la déconcentration par l’information des hauts fonctionnaires (Walis et Gouverneurs) et la formation et le renforcement des compétences des cadres supérieurs du Ministère (agents d’autorité, inspecteurs, et administrateurs).

Sa signature est le fruit d’une série de rencontres préparatoires initiées à l’occasion de la visite en France d’une délégation de la DGCL Maroc conduite par M. le Wali, Directeur Général des Collectivités Locales du Maroc, les 17 et 18 mars 2005, dont l’objet était de rencontrer les principaux partenaires français du Projet d’appui au processus de décentralisation marocain. A cette occasion, le Préfet, Directeur Général des Collectivités Locales françaises du ministère de l’Intérieur, Mr. Dominique SCHMITT, en sa qualité de Directeur du programme « d’administration territoriale à l’ENA de France » a donné son aval pour, d’une part, la mise en place d’une coopération en concertation avec la Partie marocaine portant sur l’organisation de séminaires, au Maroc et en France, et d’autre part, un accord de formation des cadres entre l’ENA et l’Ecole de Perfectionnement des Cadres de Kenitra (EPCK).

Cette volonté devait être formalisée suite à la mission effectuée au Maroc, du 16 au 19 juin 2005, par une délégation de la DGCL – France conduite par MM Daniel CANEPA et Dominique SCHMITT, respectivement Préfet, Secrétaire Général du Ministère de l’Intérieur et Préfet, Directeur Général des Collectivités Locales. Il a alors été convenu, dans le cadre de la composante consacrée à l’« amélioration des relations entre services de l’Etat et collectivités locales », de la réalisation d’un projet de coopération avec l’ENA portant sur la mise en place en 2006 d’un cycle de 6 actions (conférences et séminaires) et de 2 stages d’un mois, chacun au profit de 6 cadres supérieurs.

Et c’est précisément dans ce cadre que le 31 mars 2006, Mr. Dominique SCHMITT, Préfet, Directeur Général des Collectivités Locales françaises du ministère de l’Intérieur, et M. Philippe Jean-Marie REDOULEZ, chef du Service au ministère de l’Equipement ont animé une conférence à Skhirate sur le thème « décentralisation et déconcentration » en présence de Mr. BOUSSAID, Ministre de la modernisation des secteurs publics, Mr. Mohammed Sâad HASSAR, Wali Secrétaire Général, Mr. BOUTAYEB, Wali Directeur Général des collectivité locales ainsi que de hauts fonctionnaires du ministère de l’intérieur (walis et gouverneurs) et des autres départements ministériels (Secrétaires Généraux et Directeurs centraux) concernés par le thème.

Différentes actions abordées dans la coopération entre le ministère marocain de l’Intérieur et l’ENA – missions de formation d’intervenants français au Maroc, visites d’études et stages au profit d’agents d’autorité, participation de fonctionnaires marocains à des séminaires organisés en France et échange de documentation et d’information nécessaires à la réalisation de formation – s’inscrivent tout à fait dans la vision de la coopération maroco-française qui vise notamment l’accompagnement du processus de la modernisation de l’administration marocaine. Aussi a-t-il été convenu d’articuler différents points prévus dans la convention de coopération avec l’ENA avec le projet PAD-Maroc, dans le cadre d’un programme triennal et de le soumettre au prochain comité de pilotage.

Source





Présentation du Cycle International Long de l’ENA

21 10 2008

Le cycle international long (CIL) est un cursus initial généraliste. Il permet d’approfondir des connaissances sur les enjeux européens et de se familiariser avec l’administration française.

Les élèves du CIL ont la même durée et le même type de stages que les élèves français en formation initiale, soit au total plus de 9 mois de stage.

Le CIL réunit chaque année une quarantaine de fonctionnaires en début de carrière ou des étudiants étrangers se destinant à la haute fonction publique dans leur pays d’origine.

La formation propose, en alternance, des enseignements à Strasbourg et 2 stages.  Les phases d’enseignement sont  suivies en commun avec les élèves français.

La formation est sanctionnée par un Diplôme international d’administration publique avec la mention ‘Cycle international long’. Elle peut être complétée, en parallèle, par un Master de recherche en administration publique.

Le CIL dure 18 mois (arrivée dans le courant du mois de décembre pour une courte période d’accueil).

Les élèves du CIL effectuent une scolarité identique à celle des élèves issus des concours français, pendant les deux premiers modules du tronc commun : module « Europe » et module « Territoires ».

La scolarité, axée autour des 2 stages, permet de former des experts de terrain, des hauts fonctionnaires sachant analyser mais aussi gérer et communiquer.